Bariloche et Route des 7 lacs

Notre expérience

Hébergements : Chambre double avec sdb et petits-déjeuners

- Quillen Hotel & Spa (prononcer Quichen!) - San Martin 415 - San Carlos de Bariloche - Bien situé et agréable. 77 $ USD (56 €)

- Estancia El Carmen - Ruta 40 - km 2028 - San Carlos de Bariloche - 120 $ USD (90 €) (promo Booking!) - Difficile de trouver un hôtel en dernière minute à Bariloche... Nous avions sélectionné celui-ci pour nous éviter de retraverser la ville en revenant de la Route des 7 lacs pour nous diriger vers El Bolson. Dommage de n'y séjourner que brièvement à ce prix là mais nous avons quand même pu profiter de la piscine et du spa.

- Hotel Premier - Rolando 263 - San Carlos de Bariloche - 72 $ USD - Bien situé, un peu basique (notre fenêtre s'ouvrait vers l'espace de un mètre entre deux bâtiments...)

Le centre ville est agréable à visiter. Les chocolateries super-marchés sont impressionnantes et il n'y a que l'embarras du choix pour déjeuner ou dîner. C'est à Bariloche que nous avons trouvé le meilleur change chez les restaurateurs (à 13 ou 14 pesos pour un euro à l'époque où il était coté à 10).

Nos visites :

1) le Musée de la Patagonie - 50 pesos - Intéressant -

2) Tour en bus local pour atteindre un bélvédère occupé par un terrain de golf (à 25 km du centre ville). Nous aurions dû nous arrêter plus tôt et prendre un téléphérique!

3) La route des 7 lacs : très déçus car quand on emprunte la route 231 vers Villa La Angostura et qu'on longe le lac Nahuel Huapi, il est pratiquement impossible de s'arrêter pour admirer les points de vue. Villa La Angostura n'est qu'une suite de restaurants et de commerces de sucreries sans grand intérêt. La route 234 qui monte vers les 7 lacs en direction de San Martin de Los Andes n'est encore qu'une piste (difficile) sur une bonne partie. Des travaux sont en cours, elle sera peut-être bientôt pratiquable! Nous n'avons pas été plus loin que le lac Faulkner car  la journée était déjà bien avancée! Heureusement la route 231 au retour dispose de belvédères aménagés qui permettent de jouir des vues sur le lac.

Voir les routes sur la carte ci-contre -------------------->

Notre conseil : prévoir de faire la route sur deux jours et commencer la boucle par la route 40 vers Confluencia pour atteindre et passer la nuite à San Martin de Los Andes et revenir par les routes (ou pistes) 234 et 231.

Pour plus de conseils : voir ci-dessous ce qu'en disent les guides.

Ce qu'en disent les guides

Bariloche 

Bibliothèque du voyageur Gallimard ARGENTINE édition 2007

"...Bariloche est riche d'autres atouts : très arrosés en raison de leur position sous les sommets des Andes qui arrêtent les nuages, la station et ses environs abritent un écosystème étonnamment varié dans un rayon d'à peine quelques kilomètres. Si vous partez en randonnée vers l'ouest, vous arriverez bientôt dans une forêt humide tempérée, frangée de massifs de bambous et d'une végétation souvent impénétrable. Vers l'est vous découvrirez le paysage sculptural de la Valle Encantada, qui annonce les immensités du désert patagonien...

... Au nord du lac Nahuel Huapi, le Parque Nacional Lanín tient son nom du Lanín, un volcan qui offre une ressemblance troublante avec le mont Fuji-Yama, au Japon, dont il possède exactement la hauteur (3 3776 m). Au sud, à proximité d'Esquel, les randonneurs et les campeurs apprécieront les superbes parcs nationaux de Lago Puelo et de Los Alerces."

"San Carlos de Bariloche, blottie au coeur du Parque Nacional Nahuel Huapi, est un point de chute idéal pour rayonner dans la région des lacs. Cars et trains transportent leurs passagers en provenance de toute l'Argentine et du Chili par la route du Paso Puyehue... Un détail tout de même rappelle que vous ne séjournez pas sur le lac des Quatre Cantons [allusion à l'aspect suisse de la région] : les bateaux ne s'aventurent guère sur l'immense Lago Nahuel Huapi[1], les routes s'enfoncent dans le désert à peine quitté la ville et, la nuit, aucune lueur ne se devine sur la rive opposée.

Bariloche se déploie au pied du Cerro Otto, dont la longue crête offre un joli but de promenade - mais vous pouvez aussi prendre le teleferico jusqu'au sommet : un café panoramique pivotant déroule une vue magnifique sur la ville, le lac et le parc environnant. De l'autre côté vous pouvez redescendre à travers bois sur Arelauquen et les eaux paisibles du Lago Gutiérrez...

Shopping local

De vieilles familles italiennes conservent le monopole des chocolateries, dont certaines se visitent au centre-ville. Des ateliers de céramique ouvrent également leurs portes aux touristes : vous pouvez y observer le savoir-faire des artisans... Quand à la cuisine locale, elle est à l'image de l'architecture, un curieux cocktail germano-italien dont les spécialités sont la fondue, bien sûr, mais aussi la truite et le gros gibier...

La forêt de Bambi

...Les environs de Bariloche se prêtent à de belles excursions... L'une des plus appréciées par de Bariloche en direction de l'est (Ruta 237), puis file au nord par la Valle Encantado pour bifurquer ensuite à Confluencia vers Villa Traful. Cette petite ville est réputée pour les saumons qui abondent dans les eaux du Lago Traful. Ses alentours se prêtent aussi aux randonnées pédestres et équestres. La route traverse d'abord le bourg pour atteindre le belvédère qui surplombe le lac, puis parcourt des paysages enchanteurs avant de rallier Villa La Angostura. Ce Circuito Grande (Grand circuit), long d'environ 240 km, vous est proposé comme une expédition d'une journée complète au départ de Bariloche..."

Région de Bariloche

Geoguide Argentine 2009

"San Martin de los Andes et la route des 7 lacs

 La ville n’offre en elle-même que peu d’intérêt : pas le moindre monument ni musée à se mettre sous les yeux ! Mais les amateurs de farniente flâneront avec plaisir le long de l’Avenida San Martin, s’octroyeront une pause sur la Plaza Sarmiento et la Plaza San Martin, pousseront jusqu’à l’Avenida Costanera et son petit ponton puis au bord du Lago Lácar. Le quartier le plus paisible et bucolique s’étend au sud-ouest de la ville, de part et d’autre d’une petite rivière, l’arroyo Pocahullo, qu’enjambent plusieurs ponts.

Découvrir le parc Lanin

 Créé en 1937, ce parc naturel, d’une superficie de 412 000ha, est sans conteste l’un des plus magnifiques de Patagonie, ce qui n’est pas rien ! D’immenses forêts de ñires, le lengas, de coihues majestueux, d’araucarias, de roble pellin et de raulies (arbre endémique aux ramures tortueuses) qui se parent en automne de teintes multicolores, des fleurs par millions dès les premiers beaux jours, une faune riche et variée, des lacs émeraude au milieu des montagnes, un champ de lave déchiqueté, les crêtes déchirées des monts d’El Chivo et Los Angeles… Le tout sous le regard serein du sublime volcan Lanín, dont le cône enneigé, parfait, trône à près de 4000 m. Ajoutez à cela des sentiers de randonnée bien entretenus et peu fréquentés, et un réseau de campings gratuits ou peu onéreux en pleine nature : les amoureux de grands espaces vont succomber ! Autre intérêt de ce parc : il est cogéré par les communautés mapuches locales, qui offrent leurs services (campings, cafétéria…) aux visiteurs, notamment au bord du lac Hechulafquen ou à Quile Quijna. L’occasion, parfois, de belles rencontres.

Ruta de los Siete Lagos : Célèbre dans toute l’Argentine pour la magnificence de ses paysages, la route des Sept Lacs parcourt les 100 km de la Ruta 234 séparant San Martin de Los Andes, au nord, de Villa La Angostura, au sud. Comme son nom l’indique, elle serpente de lac en lac, dans le cadre imposant de monts escarpés couverts de forêts de coihues, de lengas et de ñires. Soit, dans l’ordre, après avoir longé par le sud le Lago Lácar (qui ne compte pas) : le Lago Machónico (à droite sur la route), véritable miroir où les montagnes se reflètent par temps calme ; le Lago Hermoso (accès 2 km plus loin, sur la droite, par une piste en terre de 3km totalement défoncée, ce qui rend cette modeste étendue d’eau parfaitement dispensable…) ; le Lago Falkner (à 46 km de San Martin, sur la gauche), encadré par deux sierras majestueuses aux crêtes déchiquetées, que domine le Cerro El Buque ; et, juste après sur la droite, le Lago Villarino, relié au précédent par une minuscule rivière. La piste se poursuit ensuite au cœur d’une forêt dense, magnifique, en surplomb du Lago Escondido (le « lac caché », portant bien son nom) et de ses eaux émeraude ; puis viennent le Lago Correntoso et le Lago Espejo (« lac miroir », du moins tant que le vent ne souffle pas), associé à son petit frère, l’ « Espejo Chico », excellent site pour les campeurs. La Ruta 234 coupe alors la Ruta 231, qui mène à l’immense Lago Nahuel Huapi et à la station touristique de Villa La Angostura. C’est au printemps que cette route dévoile tous ses charmes : genêts et notros en fleurs par milliers, rivières au débit abondant, montagnes enneigées… A savoir : à hauteur du Lago Escondido, la Ruta 65, qui part sur la gauche, mène au Lago Traful et au charmant village de Villa Traful.

Ruta del Paso Córdoba Pour ceux qui se rendent en voiture de San Martin de los Andes à Bariloche ou Villa Traful, cette piste splendide constitue une variante inoubliable à la célèbre route des Sept Lacs. Nombreux sont ceux qui estiment que cet itinéraire de montagne, tracé dans un décor de roches bigarrées et de forêts andines, est beaucoup plus spectaculaire… Prenez la Ruta 234 en direction de Villa La Angostura puis, peu après le Lago Machónico, la Ruta 63 en direction de Confluencia. Renseignez-vous auparavant sur l’état de la piste, et faites le plein de carburant !"

 

 
×