HANOI ET LE NORD VIETNAM

Notre expérience

Lors de la préparation de ce voyage, il m'est vite apparu que nous ne pourrions pas procéder comme à notre habitude, c'est-à-dire, en road trip. A cette époque (début 2015), les touristes étrangers n'avaient pas le droit de conduire et nous n'étions pas du tout tentés par l'utilisation des bus et des trains.

Après avoir défini notre trajet idéal, nous avons contacté quatre agences locales : Amica Travel, Oriental Bridge, Vietnam Original et Vietnam Découverte. Cette dernière ne nous a pas répondu. Nous avons étudié de près les différentes propositions, les avons modifiées et avons finalement choisi celle de Vietnam Original Travel.

Nous avons fait seuls la découverte de Hanoi et Saigon et avons utilisé leurs services pour les trajets en dehors de ces villes. Nous avions une voiture à disposition, avec un chauffeur et un guide, les hébergements avaient été réservés ainsi que quelques-uns des repas de midi quand ils faisaient partie du circuit. Cela nous a permis de découvrir par nous-mêmes des petits restaurants typiques vietnamiens plutôt que ceux spécialisés dans le tourisme...

Notre circuit dans le Nord a été le suivant :

  • Baie d'Halong terrestre à Tam Coc et Ninh Binh, avec arrêt pour la visite des temples de Hoa Lu. La balade en sampan sur la rivière parmi les roches karstiques est de toute beauté. Le soir, nous avons été hébergés chez l'habitant et avons partagé le repas après être allés acheter les produits sur le marché local avec notre hôtesse. 
  • Mai Chau dans la province d'Hoa Binh. Arrivée en début d'après-midi chez nos hôtes du jour, dans une maison sur pilotis. Nous sommes dans un dortoir mais serons les seuls. Le repas n'est pas pris en commun. L'après-midi, nous sommes allés à pied avec notre guide pour découvrir l'ethnie des Thais Blancs parmi les rizières.
  • Son La : Une longue route qui nous emmène vers les montagnes. En chemin, nous visitons des villages de Thais bleus, puis de Thais noirs. Notre guide s'invite dans les maisons ouvertes et nous sert d'interprète. C'est aussi l'occasion de tester les crickets grillés dans un resto de bord de route. 
  • Mu Can Chai : Nous sommes sur la route des photographes, les paysages sont magnifiques, même s'ils sont un peu gâchés par les nombreux travaux de toutes et barrages. Dernière nuit chez l'habitant (H'Mong), notre meilleure expérience. Nous avons mangé et dormi dans l'unique grande pièce à vivre de la maison avec toute la famille.
  • Sa Pa : Bien connue des trekeurs. Nous sommes fin mars, les rizières ne sont pas encore en eau mais les paysages de rizières restent spectaculaires. Balade parmi les ethnies H'Mong noirs et Zays.
  • Marché de Coc Ly : Pas le plus connu mais c'était le plus près de Sa Pa le mardi. Malgré tout, la distance est longue.
  • Hanoi - Voir article spécifique,
  • Baie d'Halong : nous aurions dû l'organiser par nous-mêmes et prendre une formule jonque privée avec une nuit à bord seulement, qui permet de prendre un chemin moins fréquenté. Heureusement que nous avions la formule deux nuits à bord sur cette jonque de 9 cabines, car la première journée est vraiment trop dans la foule.
 
 

Ce qu'en disent les guides

Guide Gallimard

Au sud d'Hanoi

Les pagodes, parcs et villages autour d'Hanoi méritent vraiment le détour. Pour découvrir la plupart d'entre eux, il vous suffira de réserver une excursion auprès d'une agence de tourisme en ville. Pour d'autres, en revanche, il vous faudra prendre le car, lent et inconfortable, ou loueur une voiture - voire une moto pour les plus aventuriers...

Bat Trang

A 10 km environ au sud-est de la capitale, les potiers de Bat Trang perpétuent une tradition vieille de 500 ans. De vastes salles d'exposition munies de baies vitrées dominent l'artère principale du village, tandis que le vieux quartier, près du fleuve, déroule un entrelacs de ruelles flanquées de murets en briques sur lesquels sèchent des boulets de charbon. Le marché de la porcelaine accueille les groupes de touristes, mais les principales curiosités se cachent dans les petites rues, à l'écart. Là, vous découvrirez des fours en briques et de grandes cuves remplies d'argile blanche liquide et alimentées par un réseau de gouttières. Jadis, les artisans de Bat Trang fabriquaient des briques. Aujourd'hui, ils consacrent leur talent à la porcelaine : théières, vaisselle, ou urnes de 3 m de hauteur destinées aux temples et pagodes.

Sur les rives du fleuve se dresse la maison communautaire dédiée à Bach Ma (cheval blanc), l'ange gardien du roi Le Thang Tong ainsi qu'à 5 héros dont Hua Chi Cao, à qui la région doit l'art de la porcelaine...

Sur le chemin du retour, à 7 km d'Hanoi, accordez-vous une pause à Le Mat pour y déguster sa spécialité culinaire : les serpents. Ici tout tourne autour de ces reptiles : la chasse, l'élevage, la cuisine, la préparation des remontants. Les restaurants du village servent tous des soupes et des entrées à base de cobra ou de bongare...

A l'est d'Hanoi
Dong Ky

A quelque 15 km au nord-est d'Hanoi, ce village à la réputation explosive a fabriqué des pétards pour le pays tout entier jusqu'à leur interdiction, en 1995. La Fête des pétards, en janvier, représentait alors le grand rendez-vous de l'année : c'était à qui, armé d'engins de taille de poteaux, produirait la plus forte détonation. Une coutume sans doute héritée d'anciens rites religieux évoquant le tonnerre, les éclairs et la pluie. Contraints d'abandonner ce commerce, les villageois se concentrent désormais sur une activité plus sereine : la fabrication de meubles sculptés.

Pagode Dau

Chua Dau (ouv. tlj. de 8h à 17h ; entrée libre) date du XIIIe siècle 30 km à l'est d'Hanoi, dans la province de Bac Ninh, elle se tient un peu à l'écart de tout circuit touristique, mais la route de campagne qui y mène vous fera traverser des paysages pittoresques. Baptisée officiellement Thanh Dao Tu ou Phap Vu Tu, cette pagode célèbre le culte de Bouddha et de la déesse de la Pluie. Elle recèle notamment 2 statues laquées (restaurées en 2007) abritant les momies de 2 bonzes, Vu Khac Minh et Vu Khac Truong, qui ont vécu là 300 ans plus tôt...

Au nord d'Hanoi

Citadelle de Co Loa : voir page 127 du guide

A l'ouest d'Hanoi

Province d'Ga Tay

La région à l'ouest de la capitale ainsi que les provinces au sud-est et au sud-ouest peuvent s'enorgueillir de posséder les sites parmi les plus spectaculaires des environs de la capitale... il vous faudra compter pas moins d'une heure pour rejoindre Van Phuc. Installé à la périphérie de la ville d'Ha Dong, ce village traditionnel spécialisé dans le tissage de la soie est sur la route des circuits touristiques menant à la pagode des Parfums.

Les artisans y produisent des soieries depuis des siècles, mais les innombrables boutiques de la rue principale n'ont fait leur apparition que dans les années 1950. Les commerçants possèdent souvent un autre magasin à Hanoi, dans la rue Hang Gai, mais il s'avère plus intéressant d'acheter de la soie au mètre ou de commander des vêtements sur mesure à Van Phuc plutôt qu'à la capitale - cela vous donnera en outre l'occasion de voir à l'œuvre les vieux métiers à tisser électriques importés de France.

Non loin de là, à 13 km au sud-ouest d'Hanoi, le Bao Tang Duong Ho Chi Minh (ouv. du mar. au dim. de 7 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 : entrée payante) conserve la mémoire d'un lieu mythique. Le musée de la Piste Ho Chi Minh ne lésine pas avec la propagande et célèbre, sur 3 étages, l'acharnement de milliers d'hommes et de femmes pour ouvrir et maintenir la piste par laquelle transitaient les armes destinées à la résistance à travers le Vietnam, le Laos et le Cambodge. Une maquette de belle dimension montre bien l'ampleur de la tâche, tandis que l'impressionnante collection d'armes a de quoi donner froid dans le dos.

Pagode des Parfums

L'excursion jusqu'à Chua Huong (ouv. tlj. de 7 h 30 à 18h) vous ravira tout autant que la visite du site lui-même. Situé à environ 60 km au sud-ouest d'Hanoi, ce lieu de pèlerinage sacré réunit des dizaines de tombeaux et de pagodes bouddhistes. Une barque à fond plat vous conduira jusqu'à la pagode des Parfums sur les eaux sombres et rapides de la rivière Song Yen, glissant à travers des paysages dominés par les reliefs karstiques de la chaîne Hoang Son, dont la beauté saisissante évoque Gullin, en Chine.

Face à la proue, remarquez la façon peu habituelle qu'à la femme qui vous sert de guide d'actionner les rames en les poussant à l'aide de ses pieds. Un exercice physiquement éprouvant qui permet néanmoins de propulser l'embarcation sans le moindre à-coup. Chaque pic porte un nom plutôt original : "Eléphant accroupi", 'Bonzesse", 'Plateau de riz gluant"... Pour les décrypter, les services d'un interprète pourront s'avérer les bienvenus! Au bout de 4 km et de 90 min, vous accosterez près d'un ensemble de pavillons et d'étals de marché. Encore 4 km de marche sur le mont Huong Tich (mont de l'empreinte parfumée), et vous voici arrivé sur le site de la pagode. L'ascencion, assez difficile, prend plus d'une heure. Rassurez-vous, un télésiège (ouv. tlj. de 7h à 18h ; accès payant) permet depuis peu aux pèlerins d'accéder au sommet en quelques minutes seulement tout en profitant d'un panorama à couper le souffle.

En haut, pagodes et sanctuaires bouddhistes s'abritent dans des grottes et des falaises de calcaire. Vous y découvrirez Chua Thien Chu (pagode du Chemin du ciel), Giai Oan Chu (pagode du purgatoire) et, dans la grotte Huong Tich, la célèbre Huong Tich Chu (pagode de l'Empreinte parfumée). Un escalier en pierre d'environ 120 marches, orné de drapeaux bouddhistes, vous mènera en contrebas jusqu'à l'entrée de la "bouche du dragon", où les fidèles se bousculent pour déposer un billet de banque sur une stalactite humide, geste censé leur apporter la richesse. L'inscription en chinois gravée à l'extérieur annonce que vous pénétrez dans "la plus belle des grottes sous le ciel du Sud". Dans la pénombre de cette caverne haute de 50 m, vous apercevrez entourés de stalagmites et de stalactites, de nombreuses statues de Bouddha dorées et des autels pour les offrandes de fruits et d'encens. La lueur vacillante des bougies et la fumée de l'encens renforcent l'atmosphère particulière de ce lieu au parfum un peu entêtant... Si vous le pouvez, abstenez-vous de visiter la Pagode des Parfums lors des fêtes de mars et avril : durant 7 semaines, des milliers de fidèles envahissent alors les alentours, rendant le site difficile d'accès[1]. Sachez aussi que, tout au long de l'année, vous risquez d'y rencontrer des vendeurs souvent insistants.

Pagode Thay

Pagode parmi les plus anciennes du Vietnam, Chua Thay (ouv. tjl. de 8h à 17h ; entrée libre), ou pagode du Maître, se niche à flanc de coteau dans le village de Sai Son, à près de 37 km à l'ouest d'Hanoi... (voir page 130 du guide).

Pagode Tay Phuong

La visite de Chua Tay Phuong, ou pagode de l'Ouest (ouv. tjl de 8h à 17h ; entrée libre), s'inscrit en général au programme des excursions pour la pagode Thay au départ d'Hanoi. Distante d'environ 6 km de Chua Thay, elle a pour cadre le charmant village de Thac Na et coiffe le sommet de la colline Tay Phuong, haute de 50 m, dont la forme rappelle celle d'un buffle... ... Pour l'atteindre, il vous faudra gravir 238 marches en latérite, escorté par une foule de vendeurs de souvenis et d'encens...

Parc National de Ba Vi

Environ 48 km à l'ouest d'Hanoi, dans la province d'Ha Tay, vous attendent le pittoresque Mont Ba Viet le Vuon Quoc Gia Vi (ouv.tlj dans la journée ; entrée payante). La forêt du parc national abrite un certain nombre d'espèces végétales et animales rares, menacées d'extinction, dont différents spécimens d'écureuil volant. Toutefois, indimidés par l'invasion des touristes, les animaux ne se montrent que très rarement. Le vaste jardin d'orchidées et les multiples sentiers pédestres ont malgré tout droit aux faveurs des citadins d'Hanoi en quête de communion avec la nature. Un temple dédié à Ho Chi Minh domine le sommet de Nui Ba Vi, à 1 276 m d'altitude. De là, vous aurez un panorama époustouflant sur les environs et pourrez même, par temps clair, apercevoir la capitale. Au pied de la montagne s'étendent les terrains verdoyants du plus vieux golf (public) du Vietnam, le King's Island Golf Club...

Le Nord-Ouest

Vers l'ouest et le nord-ouest d'Hanoi, les rizières du delta du fleuve Rouge (Song Hond) cèdent rapidement la place à des vallées profondes et verdoyantes, des vergers vallonnés et des massifs montagneux. Un certain nombre de minorités ethniques y cultivent la terre, à l'ombre des grands barrages qui fournissent en électricité la quasi-totalité du Vietnam. Bordée au nord par la Chine et le Laos, cette région sauvage vous réserve des panoramas d'une beauté à couper le souffle. Ici, la sérénité et la majesté vous feront vite oublier les menus inconvénients que représentent les routes mal entretenues, les cols difficiles à franchir et le manque d'infrastructures touristiques dignes de ce nom.

Nichée dans la province d'Hoa Binh, au sud-ouest d'Hanoi, la vallée de Mai Chau vous accueille dans un paysage luxuriant. Là, vous goûterez à l'hospitalité d'une ethnie minoritaire : les Thai Blancs. En continuant en direction du nord-ouest, vous pénétrerez dans une vallée isolée qui s'est rendue célèbre lors de la guerre d'Indochine : Dien Bien Phu. Non loin de là, la ville de Sapa vau un arrêt pour ses marchés animés et hauts en couleur. Vous voici arrivé au royaume de la randonnée et de l'escalade, dominée par le mont Fansipan, le point culminant du Vietnam...(suite pages 135, 137 et 138 pour Hoa Binh, Mai Chau, Moc Chau)

Sa Pa

Avant d'arriver à Sa Pa, le cœur touristique du Nord-Ouest, vous passerez par le village de Binh Lu. Ses habitants, très accueillants, n'hésiteront pas à vous proposer d'acheter leur propres bijoux ou coiffes. Appartenant majoritairement à l'ethnie des Dao, les villageoises ont les cheveux très courts, souvent dissimumés sous un turban noir qui retient une coiffe en métal ornée d'une couronne...

Perchée en équilibre sur le bord d'un haut plateau, Sapa est cernée de toutes parts par des pitons rocheux d'un bleu sombre où s'accrochent brumes et nuages. Les rizières en terrasse, dans la partie basse des versants, alternent avec les villages des Montagnards. Et, à 10 min de marche de ce décor grandiose, la campagne environnante vous réserve d'autres paysages d'une beauté époustouflante, parmi les plus spectaculaires du pays.

Choisir la bonne saison 

L'hiver, notamment en janvier et février, le thermomètre chute souvent en-dessous de 0° C. L'été, le tourisme bat son plein, les Vietnamiens affluent à Sa pa pour échapper à la canicule. Cette saison coïncide néanmoins avec l'arrivée des pluies. En fait, la meilleure période pour visiter la région va de septembre à novembre et de mars à mai. A cette époque, les ciels restent clairs et lumineux, les nuits fraîches...

... Le grand marché de Sapa regorge de vêtements traditionnels, retouchés pour convenir à la morphologie des étrangers, de bijous et d'objets artisanaux, donc certains très anciens. Le marchandage y va bon train. Le marché se tient tous les jours, mais les plus pittoresques ont lieu le samedi et le dimanche matin.

Villages alentour

A 3 km de Sapa, dans le village de Hmong Noirs Cat Cat, les enfants déambulent fesses nues, et posent volontiers pour les touristes. Certains visiteurs profitent de leur excursion à Thac Bac(chutes d'Argent), 12 km plus loin, pour explorer ce petit bourg composé de maisons sur pilotis. Près des chutes, vous découvrirez aussi un long pont suspendu en bois, baptisé Cau May, (pont des nuages). Plusieurs autres villages, dont Ta Van, Sin Chai et Ta Phin, se prêtent également à des randonnées agréables et assez faciles. Informez-vous aurpès des hôtels et agences de tourisme de Sapa.

Son La - (1 650 m d'altitude)

Chef-lieu de la province du même nom, Son La se trouve à 100 km au nord-ouest de Moc-Chau. Cette localité minuscule s'étire sur une peu plus de 1 km le long des rives sud-ouest de la rivière Nam La (Song Nam La). Elle a beau se développer et se doter de bâtiments administratifs flambants neufs, elle n'en garde pas moins des allures de ville de province avec ses rues poussièéreuses et ses maisons étroites. Tôt le matin, de nombreux Hmong, Muong, Sinh Mun, Thai Noirs et Thais Blancs se retrouvent au marché pour y vendre leurs produits...

Autour de Son La

Après la grisaille de la ville, vous apprécierez la luxuriance de ses environs et leur mozaïque de rizières et de vergers, ponctuée de charmants villages ethniques. A quelque 6 km au sud de la prison, celui habité par les Thai Noirs, Ban Mong, possède des sources chaudes dont la visite ne s'avère pas franchement indispensable. La grotte de Tham Coong, au nord-ouest de Son La (entrée payante) ne vaut pas non plus le détour, mais la campagne alentour offre d'agréables balades (renseignez-vous à votre hôtel).

Dien Bien Phu

Voir pages 140-141 du guide Gallimard.

 

 Hanoi

Marché de Bac Ha

A environ 63 km au nord-est de Lao Cai, Bac Ha soit se réputation à son marché dominical. Plus petite que Sapa et s'apparentant davantage à une ville frontière, la localité bénéficie d'un climat plus chaud. Diverses minorités ethniques fréquentent le marché du dimanche. La plupart des Montagnards de la région appartiennent à l'ethnie des Hmong, notamment les Hmong Fleuris, mais vous croiserez là aussi des Dao, Giay, Laichi, Lolo, Nhang, Nung, Phulao, Tai, Thulao, Hoa ainsi que des Vietnamiens... Environ 2 km plus loin, le village des Hmong Fleuris de Ban Pho s'est spécialisé dans la fabrication d'alcool de maïs, tandis que, le samedi, la foire aux bestiaux bat son plein à Can Cau, à 18 km de Bac Ha.

Le Nord-Est

Délimité par le delta du fleuve Rouge et la mer, le nord-est du Vietnam se caractérise par sa richesse agricole et historique ainsi que par son dynamisme industriel et touristique. La splendide baie d'Halong et l'île de Cat Ba attirent une foule ininterrompue d'amirateurs venus goûter à la sérénité d'un décor magique, hérissé de rochers calcaires, tandis qu'à Haiphong, l'industrie et le commerce battent leur plein.

Au nord, les touristes se font plus rares et les paysages plus sauvages : cols impressionnants, succession de cascades vertigineuses, de parcs nationaux luxuriants et d'anciennes citadelles royales. Les villages de Montagnards, isolés au pied des montagnes, offrent un large éventail de randonnées, et les lacs permettent à chacun de se soustraire à la chaleur de l'été. Lieu de transit à l'extrême est de la frontière chinoise, Mong Cai sait aussi retenir les visiteurs avec ses marchés colorés et ses stations balnéraires.

Province de Bac Kan

La province de Bac Kan se situe au nord de Thai Nguyen. Le parc national Cong Vien Quoc Gia Ba Be (ouv. tjh jusqu'à la tombée de la nuite ; entrée payante) constitue son principal centre d'intérêt avec ses hautes montagnes, ses vallées profondes, ses chutes d'eau, ses lacs et ses cavernes. Plus de 200 espèces animales...

Au sud-ouest du Parc, le lac Ba Be (lac des Trois-Mers) forme le plan d'eau naturel le plus vaste du pays. Composé de 3 lacs reliés entre eux et profonds de plus de 30 m, il s'étend sur 9 km de longueur et plus de 1 km de largeur, cerné par des falaises calcaires et des forêts luxuriantes...

... Si l'envie vous prend de passer plus de temps sur place, vous pourrez toujours louer une chambre chez l'habitant ou dans l'un des cottages tenus par la minorité Tay vivant dans le parc et à proximité...
 
Haiphong
... le port le plus important du Vietnam, Haiphong qui s'ouvre sur la fabuleuse baie d'Halong, creusée par la queue d'un dragon légendaire...
... Au départ d'Hanoi, vous rejoindrez Haiphong par le Highway 5 en 2 heures. Remis en état depuis peu, ces 100 km de nationale longent la vallée densément peuplée du fleuve Rouge. ..
... Haiphong n'attire pas franchement les touristes, qui lui préfèrent la baie d'Halong. Même auprès des Vietnamiens, elle a plutôt mauvaise réputation. C'est dommage, car elle recèle plusieurs quartiers pleins de charme. La vieille ville, notamment, abrite des rues ombragées, des espaces verts bien entretenus et un nombre étonnant de bâtiments coloniaux en excellent état.Carte haiphong halong
 
 
Halong
 
Fondée officiellement en 1994, la ville d'Halong - à 165 km à l'est de Hanoi, soit près de 3 h 30 de route - englobe 2 localités plus petites, Bai Chay et Hon Gai, ainsi que leurs périphéries. Habitants et sociétés de transport les considèret toujours, malgré tout, comme 2 entités différentes.
Bai Chay accueille la majeure partie des hôtels, agences de tourismes et restaurants... ... L'hiver, la cité se vide complètement - exception faite des incontournables vendeurs de cartes postales et de souvenirs. En revanche, les spécialités de fruits de mer de Bai Chay ont quelque chose d'inoubliable, surtout s'ils sont dégustés dans les restaurants qui s'alignent le long de l'artère principale bordant le front de mer. En vous pronenant au fil de cette avenue, vous découvrirez 2 plages propices à la baignade, toujours bondées en été. Pour rendre l'entroit plus attrayant, il a fallu y déverser des centaines de tonnes de sable blanc. Aujourd'hui, malgré le bruit et la foule, la vue sur la baie au coucher des soleil constitue un spectacle fabuleux.
De l'autre côté de la baie, Hon Gai parait bien plus vivante et dynamique avec ses boutiques, hôtels et maisons flambant neuf. Il ne vous faudra pas plus de quelques minutes pour rejoindre Hon Gai au départ de Bai Chay en ferry, un peu plus si vous emprujntez le pont Bai Chay de 903 m qui relie les 2 localités. Hon Gai ("mine de charbon") doit son nom aux mines à ciel ouvert des collines environnantes et à ses entrepôts de charbon, une richesse qui explique la prise de la ville par les Français en 1883 lors de leur ultime assaut pour s'assurer le contrôle du nord du pays.
 
Baie d'Halong
 
Impossible de visiter le nord du Vietnam sans aller admirer la baie d'Halong (Vinh Ha Long), l'une des merveilles naturelles du monde et, sans conteste, l'un des sites les plus impressionnants de toute l'Asie
du Sud-Est.
Dans cette large anse de 1 500 km², plus de 3 000 îles calcaires et reliefs antiques, pour la plupart inhabités, hérissent la surface lisse d'une mer indigo. Les sculptures rocheuses aux formes étranges qui jaillissent des eaux et les multples grottes creusées dans les falaises vous plongent dans un univers enchanté, presque mystique, où le temps n'existe plus. Les voiles des jonques et des sampans glissant lentement ajoutent encore à la splendeur de cette baie classée à deux reprises au patrimoine mondial de l'humanité : en 1994 pour la beauté de son cadre, et en 2000 pour la richesse de sa biodiversité...
... Légendes mises à part, la géologie explique la création de ces reliefs karstiques par l'érosion de gigantesques fonds marins calcaires qui, au fil des siècles, n'aurait épargné que les crêtes. Les formes étranges et fantastiques de ces pitons rocheux, leur ressemblance troublante avec certains animaux leur valent de la part des pêcheurs locaux les surnoms de "chien", "tortue" ou "crapaud". La pluie et les intempéries se sont ensuite chargées de creuser des cavités dans la roche.
 
A la découverte de la baie
 

L’excursion au départ de la capitale revêt des allures de course contre la montre : le trajet et l’embarquement prennent à eux seuls quasiment une demi-journée. Si possible, accordez-vous plusieurs jours pour explorer la baie. Vous pourrez réserver directement à l’embarcadère de Bai Chay, mais la meilleure solution consiste à souscrire une formule « tout compris » auprès d’un tour operator d’Hanoi[1]. En raison de l’humidité et de l’obscurité qui règnent dans les cavernes, pensez à vous munir d’une bonne paire de chaussures et d’une lampe de poche.

Autre option : installez-vous à Cat Ba, parc national et île la plus grande de la baie. Outre sa propreté et sa tranquillité, elle offre l’avantage de la proximité avec bon nombre des grottes les plus spectaculaires.

Les grottes d’Halong

Sans doute la plus spectaculaire d’entre tous, Hang Dau Go (grotte des Pieux de bois), se situe sur l’île la plus proche de Bai Chay. Cette immense caverne se compose de 3 salles hérissées de stalactites et de stalagmites évoquant des animaux sauvages, des oiseaux et des êtres humains… … Graffitis et détritus illustrent, hélas, le prix de l’engouement touristique qu’elle suscite. Sur la même île, Hang Thien Cung, ou grotte du Palais céleste, vaut également le détour pour ses stalactites, ses stalagmites et ses concrétions calcaires en forme de chou-fleur…

L’île de Cat Ba

L’archipel de Cat Ba égrène sur près de 200 km² de mer pas moins de 366 îlots et îles constellés de plages fabuleuses et de grottes. A 20 km d’Haiphong, bordée à l’ouest par le golfe du Tonkin et, à l’est, par la baie d’Halong, la principale île de l’archipel, l’île de Cat Ba, occupe une superficie d’environ 354 km² et offre des paysages fantastiques alternant collines tapissées d’une forêt luxuriante, mangroves et marais d’eau douce, lacs, cascades et récifs.

A l’heure actuelle, un peu plus de 20 000 personnes vivent en permanence sur l’île, soit plus de 50% de moins qu’il y a 20 ans…

… des villages flottants, habités par des pêcheurs, jalonnent la côte. Mieux vaut les visiter en bateau.

Le parc national Vuon Quoc Gia Cat Ba (tél. 031-368 8686 ; bureau du parc ouv. Tlj de 7h à 11h30 et de 12h à 17h30 ; entrée payante) occupe la moitié de l’île et 52 km² des eaux intérieures environnantes. Sa forêt dense offre une refuge à une grande diversité de flore et de faune, dont 69 espèces d’oiseaux – parmi lesquelles le calao -, de nombreux reptiles et 32 espèces de mammifères : chats sauvages, sangliers, porcs-épics, singes et cervidés, entre autres. Hélas, en parcourant les multiples sentiers du parc, vous ne rencontrerez que très peu d’animaux…

… Divers sentiers entraînent les randonneurs dans les profondeurs de la forêt ; le plus facile n’excède pas 2,5 km. Tant qu’il ne pleut pas, les parcours de randonnée ne présentent aucune difficulté particulière. Pensez tour de même à vous procurer une carte détaillée du bureau du parc. Les repères indiqués correspondent à ceux qui jalonnent les circuits. Vous pourrez aussi louer les services d’un guide du parc, qui saura vous faire découvrir la forêt et sa faune. Sinon, adressez-vous aux hôtels de Cat Ba. Le camping est autorisé dans le parc (vérifiez au préalable) sous réserve que vous apportiez votre matériel.

 

[1] En jonque de luxe dans un décor de rêve

Presque tous les tours operators de la capitale proposent des excursions de 1 à 4 jours en bateau pour la baie d’Halong comprenant le transport, les repas et l’hébergement. Il est préférable de vous adresser à un agent ayant pignon sur rue. Si le temps vous manque, vous pourrez, au départ d’Hanoi, aller visiter la baie en une seule journée. Un vrai marathon : Halong mérite moins de hâte.

Les croisières se font en général à borde de bateaux à moteur standard en bois, équipés de couchettes. Les amateurs de luxe leur préféreront les jonques offrant une restauration de qualité, de larges pontons et des cabines munies de toilettes et d’une douche. Par ordre croissant de prix, vous pourrez opter pour : Handspan (tél. 04-3926-2828 ; www.handspan.com) et l’une des 18 cabines d’Aloha Junk , Jewes of the Bay (5 cabines) ou Ginger Junk (10 cabines), tous deux affrétés par Buffalo Tours (tél. 04-3228 0702 ; www.buffalotours.com) ; Emeraude Classic Cruises (tél. 04-3934 0888 ; www.emeraude-cruises.com) et son bateau à aubes de 36 cabines.

 
 
 
 
 
 
 
 

[1] Routard.com : Ce pèlerinage bouddhiste est célébré dans un magnifique paysage montagneux. Après le nouvel an vietnamien, Huong Son, à 70 km au sud de Hanoi, attire Vietnamiens et touristes étrangers.
Il s’agit d’une des plus longues fêtes vietnamiennes. Elle s’étale en effet du 6e jour du 1er mois lunaire jusqu'à la fin du 3e mois lunaire. La manifestation culmine généralement entre le 15e et le 20e jour du 1er mois lunaire (soit du 5 au 10 mars 2015). Dates sous réserves. Quand : du 24 February au 17 May 2015