Argentine Terre de Feu

Tierra del Fuego

Site officiel de la province, avec notamment le détail des routes à prendre.

Bibliothèque du voyageur Gallimard - Argentine - Edition 2007

"Loin des rigueurs boréales 

D'aspect plutôt morne, les plaines nord d'Isla Grande dissimulent pourtant plus de richeses qu'on ne l'imagine. Si vous arrivez par la route, il vous faudra passer par le Chili et le poste-frontière de Bahia San Sebastián qui dispose d'une petite auberge (réservations via l'Automóvil Club Arentino), d'un restaurant et d'une station-service. A l'ouest de la baie s'étendent d'immenses vasières recouvetes périodiquement par des marées de 11 m : une zone vitale pour les milliers de petits oiseaux qui fuient l'hiver boréal pour se réfugier ici.

Rió Grande (2) (56 000 habitants) est le centre d’une région d’élevage de moutons et de production pétrolière.

En direction d’Ushuaia, la Ruta 3 traverse un large éventail de paysages, de la plaine littorale aux collines herbeuses et aux vegas, des steppes et taillis aux forêts de ñire, le hêtre antarctique. Virant ensuite à l’intérieur, elle s’élève vers des forêts de hêtres lenga pour redescendre, versant sud des montagnes, dans une épaisse forêt entrecoupée de zones de hêtres coihue ou guindo et de vallées marécageuses recouvertes de sphaignes[1]. La ruta 3 est goudronnée de San Sebastián à Tolhuín. Les autres routes sont gravillonnées. Continuant vers le Sud, la ruta 3 suit la vallée du Río Ewan, s’élevant peu à peu jusqu’à la ligne de partage des eaux – une partie d’entre elles coule vers l’Atlantique, celles du Lago Fagnano, ou Kami, alimentent le Río Azopardo au Chili et se jettent dans le Pacifique par le Seno Almirantzango.

 La petite ville de Tolhuín (3) occupe une petite île au nord du Lago Fagnano, long de 100 km. En sortant du bourg par la route du lac, vous gagnerez une plage aménagée pour les pécheurs et les amateurs de grillades. La Ruta 3 épouse ensuite la rive sud et ses nombreuses petites baies, formées lorsque le terrain s’effondra durant le séisme de 1949. Au nord du col, la paisible Laguna Escondida étincelle dans la vallée ; plus loin, vous apercevez le Lago Fagnano. Cet endroit, extrêmement venteux, attire une grande variété d’oiseaux. En longeant à pied les rives rocheuses du lac, vous découvrirez des barrages de castors et des petites estancias.

 Le Canal de Beagle

Au sud du col, la Ruta 3 s’incurve vers Rancho Hambre et la Valle Tierra Mayor, qu’elle longe vers l’ouest avant de descendre, au sud, celle du Río Olivia jusqu’à Ushuaia, sur le canal de Beagle. L’embranchement de la Ruta J vire sur la gauche au pied de la montagne, sinue sur 50 km dans la vallée du Río Lasifashaj pour rejoindre le canal de Beagle à Bahía Brown. De l’autre côté du chenal se trouve Puerto Williams. La Ruta j,  ou Ruta del Atlántico, court en direction de l’est le long du canal durant 30 km de vues sublimes, et de virages serrés, avant de rejoindre l’Estancia Moat. Cette zone comblera les observateurs d’oiseaux.

USHUAIA

Elle abrite quantité d’hôtels et d’auberges, dont deux grandes sur la montagne derrière la ville (Subsecretaria de Turismo, San Mártin 674 ; ouvert tlj bureaux à l’aéroport et au port). Pêchés dans le canal de Beagle, le róbalo (mulet) et la centolla (crabe royal antartique) figurent au menu des bonnes tables d’Ushuaia, tout comme l’asado (grill).

Museo Maritimo y Presido de Ushuaia (exploration de la terre de feu)

Museo del Fin del Mundo présente le peuple Yahgan (ou Yámana), des objets de l’époque coloniale et des oiseaux empaillés.

Museo de Maquetes Mundo Yámana met en lumière la culture de ce peuple, éradiqué par la colonisation.

Aller jusqu'à Puerto Williams au Chili, 60 km au sud d'Ushuaia? C'est possible en ferry. Selon le temps, cela prendra entre 1 et 3h. Voir le blog de Mickaêlle et Pierre en 2011.

 

Geoguide Argentine 2009

 

Fondée en 1885 afin d’assurer le contrôle de l’Etat argentin sur la masse croissante des chercheurs d’or venus tenter leur chance aux abords du détroit de Magellan, la ville de Rio Gallegos, dont les petites maisons semblent s’arc-bouter contre les vents violents du littoral, par 51° de latitude sud, est aujourd’hui la capitale prospère de la province de Santa Cruz. De là à la présenter comme une destination glamour… D’autant qu’il n’y a pas grand-chose à visiter sur place. Mais l’aménagement de la Costanera, agréable promenade le long de l’estuaire, a nettement embelli le tableau, et les couchers de soleil touchent ici au sublime. Ajoutez à cela une vraie gastronomie locale, et la ville devient une étape assez plaisante sur la route d’El Calafate ou de la Terre de Feu…

 

Découvrir Río Gallegos et les environs

 

A voir : le Cabo Virgenes et sa colonie de manchots de Magellan. Et si vous avez le temps… Admirez le coucher de soleil à El Muelle, dînez d’un plateau de fruits de mer au Sotito’s.

 

El Muelle. Ouvert en 2007, ce bar-restaurant branché détonne un peu sur la scène locale ! Situé à l’extrémité nord de la nouvelle Costanera, en face d’une épave rouillée d’un remorqueur échoué sur la grève, il se prête à merveille à un apéritif prolongé entre amis, d’autant que vous serez aux premières loges pour profiter des sublimes couchers de soleil de Río Gallegos. A la carte, picadas (les tapas argentines, à déguster en sirotant l’incontournable Cinzano !), assortiment de fromages, de fruits de mer, ainsi que de plats plus élaborés. Soirée thématiques certains jours (sushis, spécialités mexicaines…).

 

Pour manger : Ro-Ro Avenue Roca 1157 – Adapté aux estomacs affamés et aux petits budgets. Très bon rapport qualité/prix

 

Sotito’s : Très bonne adresse que ce restaurant familial, connu de tous pour la qualité et la fraîcheur des ses poissons et fruits de mer, préparés avec un savoir-faire indéniable. C. Mendoza 167. Réserver

 

Découvrir les environs

 

Laguna Azul Juste avant le poste frontière de Monte Aymond, la Laguna Azul est un site peu fréquenté par les touristes. Et pourtant, cette lagune occupant le cratère d’un ancien volcan, dans un décor impressionnant, mérite le détour. A 4 km à l’ouest de la Ruta 3, 60km au sud de Rio Gallegos.

 

Observer les manchots de Magellan

Cabo Virgenes Baptisé en 1520 par Magellan, le cap des Vierges doit son nom à la fête religieuse en vigueur le jour de sa découverte… C’est le point le plus austral de l’Argentine continentale, avancée dans les solitudes de l’Atlantique sud, à l’entrée du détroit de Magellan. Un site naturel isolé et spectaculaire, qui accueille d’octobre à mars la seconde colonie de manchots de Magellan d’Amérique Latine, rassemblant sur 49 ha près de 90 000 couples de ce sympathique mammifère. Un sentier d’interprétation permet d’observer leurs évolutions. Comme toujours, mieux vaut visiter le site tôt le matin ou en fin d’après-midi, lorsque les animaux gagnent la mer ou en ressortent après leur journée de pêche… Autre site d’intérêt, tout proche, le phare du Cabo Virgenes, qui veille sur l’entrée du détroit de Magellan. Accès à 134 km au sud de Rio Gallegos par la Ruta 3 puis une longue piste de terre assez éprouvante. Hébergement : seule solution dans la région : l’estancia Monte Dinero, simple mais charmante (www.montedinero.com.ar, réservation indispensable en haute saison- 307 € semble-t-il…).

 

 



[1] Sorte de mousse

 

Divers 

 Se référer au livre numérique : La Route du Bout du Monde de Julie Olagnol.

 Site à consulter : http://www.tierradelfuego.org.ar/v4/_fra/

Carnet de voyage avec des astuces pour éviter les postes frontière trop chargés : http://www.bourlingueurs.com/amerique-du-sud/page_15.htm

Carte de l'itinéraire