Talca - Route des Vins

Notre expérience

Hébergement : Hotel Stella Uno Poniente 1697, 3460000 Talca. La façade ne paye pas de mine mais à l'intérieur tout est récent. Le gérant et sa famille sont très accueillants. Il parle un peu français et sa fille le parle couramment. 35 000 CLP (45 €) pour une chambre double avec petits-déjeuners.

De nouveau sur la Ruta 5, au milieu de la vallée centrale chilienne. Il s’agit d’une 4 voies mais elle ne bénéficie pas des mêmes protections qu’en France. Il y a des arrêts de bus, des zones de ventes de fruits, des piétons qui traversent et enjambent la rambarde… Nous pouvons apprécier le paysage, d’immenses vergers puis bientôt des vignes à perte de vue. Puis le paysage devient un peu plus aride en approchant de Talca, une autre ville d’importance (350000 h). Celle-ci est facile d’accès car non seulement ses rues forment un quadrillage mais en plus elles sont nommées 1 Sur (sud), 2 Sur, 1 Oriente (Est)… on peut donc facilement retrouver son chemin quand on se trompe et qu’on arrive à lire les panneaux qui ont tendance à se trouver sur la gauche et visibles une fois qu’on a passé la rue ! Bon, il suffit de savoir compter et connaître ses points cardinaux.

L’après-midi, nous nous promenons sur la très belle avenue Bernardo O’Higgins, très large et arborée, jusqu’au Rio Claro, dont les berges sont aménagées pour les loisirs familiaux : jeux pour enfants, barbecues, tables pique-nique, équipements sportifs. Le soir, nous dînons d’une spécialité locale : le pastel de choclo, mélange de viandes cuisinées aux oignons et recouvertes d’une épaisse pâte sucrée, type crème pâtissière 5Il s'agit d'une bouillie de maïs°. Un repas tout-en-un en quelque sorte ! Pas sûr que nous renouvelions l’expérience…

Le lendemain, nous nous dirigeons vers le lac Colbùn, qui semble, d'après les pictogrammes figurant sur la cate, être une base de loisirs. La route est très agréable, avec de petites exploitations fermières et quelques vignes. Nous apercevons les eaux presque turquoise du lac mais impossible de trouver un accès. Il n’y a d’ailleurs personne et pas le moindre voilier… Nous faisons un rapide pique-nique et revenons sur la Ruta 5 pour aller visiter un vignoble chilien, le domaine Balduzzi. La visite est payante (environ 10 € par personne) mais nous avons une guide juste pour nous deux. Elle parle lentement en espagnol et glisse quelques mots d’anglais. Le domaine a également subi les dommages du tremblement de terre de 2010. Ils ont perdu beaucoup de cuves, représentant 650 000 litres de vin si j’ai bien compris.

Bien entendu, la visite se termine par une dégustation de quatre de leurs vins les plus représentatifs. Nous sommes dans une région au climat de type méditerranéen, les vins rouges sont donc très corsés (13,5°), les vins blancs ont une saveur particulière agréable et celui de la récolte tardive m’enchante par sa douceur !

Ce qu'en disent les guides

Guide "Bibliothèque du Voyageur Gallimard - Chili et Ile de Pâques" édition septembre 2011 :

Aux origines de l'indépendance

De retour sur la Panamericana, continuez jusqu'à Talca (60 km au Sud-Ouest de Curicó). Dès sa fondation en 1742 la ville a accueilli l'élite de la noblesse terrienne. Dans le centre ville ancien, la Plaza de Armas aligne jacarandas, magnolias, cèdres et autres majestueux conifèreres.

 

Lonely Planet Chili et Ile de Pâques - Edition 2013 :

Talca fait une base pratique pour découvrir les vignobles et la Réserva Nacional Altos de Lircay. Demandez la brochure gratuite en anglais Regíon del Maule, qui renseigne notamment sur les treks, la flore et la faune.

Vignobles de la vallée de Maule

On peut visiter de nombreux vignobles en indépendant ou dans le cadre des circuits organisés par la Ruta del Vino.

Viña Balduzzi – Av. Balmeceda 1189, San Javier. De 9 h à 18 h du lundi au samedi. 7000 CLP (10 €). Dans la même famille depuis quatre générations, cette exploitation qui accueille volontiers le public est entourée de vastes jardins et de bâtiments coloniaux bien entretenus. Contrairement à beaucoup d’autres, elle ne nécessite pas de réserver.

Viña J Bouchon Evaristo Lillo 178, Of.21, Las Condes – 9h-18h lun-sam. A 30 km de Constitución, cette exploitation adepte de l’agriculture durable propose des promenades à cheval et autres activités de plein air, ainsi qu’une jolie auberge où passer la nuit.

Crochet optionnel vers le Pacifique :

Extraits du Guide "Bibliothèque du Voyageur Gallimard -Chili et Ile de Pâques" édition septembre 2011 :

Au départ de Curicó, il vous sera facile de rallier la ville coloniale de Vichuquén. Sur 110 km, le route épouse la rive nord du Río Mataquito, gagnant Hualañé au fil de paysages de vignobles éclatants. Vous pourrez également emprunter le raccourci qui quitte la Panamericana près de San Fernando pour rejoindre Santa Cruz, San Pedro de Alcántara, Rarínpuis la côte à Llico ; cet itinéraire ne manque pas de charme non plus... Vichuquén existait bien avant l'arrivée, au 15e siècel, des Incas, qui vécurent ici en assez bonne entente avec les Mapuche. En langue mapuche, Vichuquén signifie "lac-serpent". Entre ses rues bordées d'orangers et ses passages couverts au charme suranné, le temps semble s'être arrêté il y a un siècle.

Au paradis des oiseaux

N'en déplaise aux surfeurs, c'est tout de même le Lago Vichuquén, à 5 km en direction de la côte qui séduit le plus les voyageurs. Ici, de vigoureuses pinèdes masquet les résidences secondaires implantées sur le littoral. De l'hôtel Playa Aquelarre, la vue est imprenable sur les myraides d'oiseaux qui fréquentent les lieux... A 3 km au nord, cygnes à col noir, grands hérons et quelque 80 espèces d'oiseaux nichent dans les roselières le la Reserva Nacional Laguna Torca... Sur la route de Vichuquén, vous croiserez une piste en direction du sud qui traverse quelques stations balnéaires auxpicadas réputées pour leurs poissons et leurs fruits de mer. On chuchote que Donde Gilberto, 7 km avant Iloca, serait le meilleur d'entre tous. De plus, ses chambres à prix d'ami vous réservent une vue fabuleuse sur l'Océan.